Découvertes

Le village le plus froid du monde

Situé en Sibérie orientale, en Russie, Oïmiakon est le village le plus froid du monde. Ayant atteint une température de -71,2° C le 26 janvier 1926, ce village nous paraît invivable. Pourtant, en 2012, 512 habitants y ont été recensés.

Une température presque inimaginable

Le climat y est continental et froid, mais il l’est extrêmement encore plus à cause de la situation du village, qui se situe dans une vallée entre deux chaînes de montagnes qui y retiennent un vent glacé et dense. Vivre dans un réfrigérateur fera plus chaud que de vivre dans ce village russe. Avec une température moyenne de -15,5° C, il est impossible de se mettre en tenue légère. Néanmoins, en été, la température peut grimper jusqu’à 15° C, une vraie canicule pour ses habitants habitués à la cagoule et à la grosse doudoune.

Vivre en bonne santé au milieu du froid

Les habitants de ce village, contrairement à ce que l’on croit, sont en bonne santé. Ils survivent grâce à la viande, qui en est la principale alimentation. Les hommes du village sont majoritairement des pêcheurs et des chasseurs, par conséquent, ces habitants se nourrissent principalement de poisson, de viande de rennes et de cheval. Ce qui leur permet de rester en bonne santé, malgré le froid, est leur forte consommation du lait. Ce dernier renforce l’immunité des habitants, leur permettant de combattre les infections et les maladies liées au froid.

Là où la modernité n’a pas sa place

Les habitants du village d’Oïmiakon sont une population isolée et presque coupée du monde entier. Avec les conditions climatiques, le réseau téléphonique est très perturbé, empêchant une liaison entre les habitants du village et le monde extérieur. Cette manière d’être isolée rend toutes formes de modernité presque inimaginable. Pas de climatiseur pour le chauffage, mais du bois que l’on coupe ou du charbon, une méthode très traditionnelle, et plus dans l’air du temps.

Une vie sociale ordinaire

Dans ce village, presque atypique, on ne trouve qu’une seule école ouverte aux enfants. Heureusement, elle ne ferme ses portes que si la température descend jusqu’à -52° C. A cela s’ajoute une boutique qui sert à approvisionner tout le village. Et comme toutes sociétés qui se respectes, il y a un médecin qui s’assure de combattre la malnutrition des habitants d’Oïmiakon, surtout par rapport à la réaction de l’organisme face au froid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Motorisé par: Wordpress